Salle 9 – Capter l’Algérie; Traverser le Sahara

Capter l’Algérie
Traverser le Sahara

La délimitation plus ou moins précise du territoire conquis, colonisé puis administré n’a jamais été une démarche rationnelle et continue dans le cas de l’Algérie. La frontière avec la Régence de Fez (Maroc) donne lieu dès 1845 à un traité sous la forme d’une carte contenant les résultats de la commission de délimitation. Ce n’est pas le cas à l’est avec la Régence de Tunis, même lorsque le protectorat français est instauré sur ce territoire en 1881. De même, le grand territoire saharien est perçu comme une étendue sans limite sur le principe de la «Frontier strip» américaine de l’avancée vers l’Ouest, un territoire difficile à délimiter. Les populations du Sud repoussent sans cesse les militaires français. En 1899, une mission scientifique facilite la prise militaire d’In Salah. Située dans le Sahara central, à plus de 1000km d’Alger, cette annexion ouvre la possibilité de capter les zones désertiques et pour l’administration française d’explorer des territoires sahariens du Sud jusqu’au territoire du Congo. La motorisation des circulations dans le dernier tiers du XIXe siècle sera accélérée (chemin de fer, camion, avion…).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *