Salle 4 – Tracer le territoire; La prise d’Alger

Tracer le territoire
La prise d’Alger

Les Français se mettent à tracer, explorer, cartographier, représenter le territoire envahi dès qu’ils débarquent sur les plages de la presqu’île de Sidi-Ferruch le 14 juin 1830. Cela donne lieu à de nombreuses productions: vues et plans d’Alger, cartes des environs de la ville, croquis des surfaces par les colonnes de l’Armée d’Afrique. Ce que les soldats ignorent n’est pas relevé et ce qui est détruit disparaît du relevé. Les contours blancs des cartes suggèrent des espaces vierges, des étendues illimitées. Par sa puissance subjective, la pratique cartographique en Algérie participe dès son inauguration sur le sol algérien de l’idéologie de la conquête. L’armée compte dans ses rangs des ingénieurs topographes et de précieux dessinateurs, artistes-militaires. Le modèle de l’expédition militaire et scientifique d’Égypte (1798-1800) est encore vif. Les motivations s’entrecroisent dès les premières semaines de l’occupation d’Alger et de ses faubourgs: conquête militaire limitée à une «zone utile» et connaissances scientifiques tous azimuts iront de pair durant les premières décennies de la conquête.

Théodore Gudin, Attaque d’Alger par terre et par mer, 29 juin 1830, 1831, huile sur toile, 129 X 193 cm.  Musée national des château de Versailles et de Trianon © RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot

Gudin résume en une image les deux faits majeurs de la capitulation d’Alger, peints d’après les souvenirs des assaillants : le bombardement de la ville par les vaisseaux français positionnés dans la baie dès le 1er juillet ; l’assaut terrestre des fantassins et artilleurs pour la prise du fort l’Empereur le 3 juillet. Au réalisme des costumes, des armes et des tentes françaises, le peintre associe un décor composé de végétaux et de « villas mauresques », suivant déjà les codes de la peinture orientaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *