12 MAI 2015 : Sixième séance / Todd Shepard / « L’Arabe au sexe-couteau » : Comment les représentations de la guerre d’Algérie ont façonné la révolution sexuelle en France

Entretien avec Todd Shepard, Zahia Rahmani et Jean-Yves Sarazin, dans le cadre du programme Made in Algeria – Généalogie d’un territoire

Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne 75002 Paris
Salle Giorgio Vasari (1er étage), 18h-20h

BenZobi
“Wanted: Mohammed el-Prick, Born in Algeria, Living in France. This Man is Dangerous! Liable to Kill! Rape!… You Won’t Have to Look Very Far to Find Him… All Around You, There Are 700,000 Just Like Him!” Europe-action 22 (1964), back cover.


Todd Shepard est professeur d’histoire à l’université Johns Hopkins. Son travail porte sur la France et son empire colonial au XXe siècle. Son premier livre, The Invention of Decolonization. The Algerian War and the Remaking of France (Cornell U.P., 2006), a été traduit en français sous le titre : 1962. Comment l’indépendance algérienne a transformé la France (Payot, 2008 ; en poche 2013).

Il prépare actuellement deux ouvrages. Le premier, La France, le sexe et les Arabes, 1962 à 1979 (à paraître chez Payot en septembre 2016), explore l’importance et la fonction des représentations de la « perversion » masculine dans les débats politiques français après 1962. Le second, Affirmative Action and Empire, porte sur un ensemble de programmes novateurs, mis en place par la République dans le contexte de la Guerre d’Algérie, visant à corriger les discriminations subies par les « musulmans d’Algérie ».

—-

Image de couverture : photographie de Brahim Haggiag dans le rôle de Ali la pointe, extraite du film La Bataille d’Alger de Gillo Pontecorvo (1966).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *